Cléo Schweitzer

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mes interventions au Conseil Municipal

Fil des billets

vendredi 19 octobre 2018

Intervention sur le projet Anru+ : quartier Briand, conseil municipal 18 octobre 2018

Madame Le Maire,

Nous parlons là d’une partie de la ville qui mérite toute notre attention. Sur la forme comme sur le fond, voici quelques remarques pour favoriser la réussite de la métamorphose souhaitable de ce quartier pour lequel votre bilan est bien maigre.

Sur la forme, voici une délibération alléchante qui aurait mérité une présentation accompagnée de divers documents. Par exemple, les conclusions d’une étude mandatée par la Ville et réalisée par l’agence Convergence sur le marché (alors même que vous annoncez à nouveau la même chose à savoir une nouvelle étude), ou encore nous aurions aimé voir avec cette délibération les avis des conseils participatifs et citoyens des zones concernés. Il est essentiel malgré toutes les bonnes idées, de faire AVEC les habitants et les commerçants de la zone et dans la durée. La première innovation sociale de ce projet ANRU+ doit donc être le processus d’implication des habitants et le dispositif citoyen.

Sur le fond, nous trouvons de bonnes idées, des recettes que l’on trouve dans beaucoup de villes aujourd’hui. Ce qui nous paraît essentiel dans l’approche proposée, c’est la prise en compte des spécificités du quartier, un travail de fond et non pas uniquement de surface avec quelques façades repeintes et trois opérateurs associatifs implantés dans la rue Aristide. Mais il y a dans ce quartier de vrais problèmes de logements insalubres, de pauvreté comme il y a aussi une vraie richesse qui réside dans la diversité culturelle et ethnique et qui pourrait être un levier de développement futur. Ce n’est qu’une fois que les problématiques les plus concrètes seront réglées qu’un projet d’innovation sociale, ou plusieurs, pourront fonctionner.

Intervention sur le premier rapport égalité femmes hommes de la Ville de Mulhouse, Conseil Municipal de Mulhouse 18 octobre 2018

Madame Le maire,

Nous prenons acte de ce premier rapport annuel de notre collectivité, rapport sur la situation en matière d’égalité entre les femmes et les hommes, qui doit présenter le bilan des actions conduites au titre des ressources humaines de la collectivité territoriale et dans une autre partie le bilan des politiques publiques mises en œuvre sur le territoire pour favoriser l’égalité femmes-hommes.

Avec plus de quatre ans de mandat, vous nous annoncez enfin la création d’un comité consultatif et une réflexion pour un futur plan d’action… Mieux vaut tard que jamais et nous participerons aux travaux si vous nous y invitez.

Pour le bilan des actions au titre des ressources humaines, on peine à trouver matière et cela nous incite à poser deux questions : - pourquoi n’y a-t-il pas de référent égalité au moins par direction de notre collectivité ? - quelles sont les améliorations concrètes dans ce domaine depuis 4 ans au sein de notre collectivité ?

Puisque l’égalité salariale est le sujet phare dans cette thématique, il faut souligner que le rapport n’est pas très explicite même si on comprend très vite qu’à Mulhouse comme ailleurs, hélas, on peut trouver une différence entre les salaires des femmes et des hommes. Pour y voir clair, nous vous proposons de comparer à l’avenir des salaires mensuels nets versés en euros et de mesurer l’écart tout en le comparant à l’écart constaté nationalement.

Cela s’appelle la transparence et cela permet surtout d’avancer clairement vers des objectifs d’égalité comme celui énoncé page 17 : inciter à la féminisation des postes au sein de la collectivité. Soit, alors pourquoi ne pas commencer par décliner les offres d’emploi internes à la collectivité au féminin en faisant appel à l’écriture inclusive ?

Pour que l’égalité progresse concrètement, il faut passer des discours aux actes et aux moyens, que ce soit par rapport aux violences, inégalités salariales, précarité sociale et économique des femmes, discriminations professionnelles et politiques.

Nous avons besoin de politiques publiques à la hauteur des enjeux car les comportements réactionnaires et sexistes ont encore la vie dure et reviennent en force y compris dans des pays comme le nôtre. La violence sociale liée au genre est une réalité dans les rues et les espaces privés de notre ville.

En 2017, 410 nouvelles femmes ont osé pousser la porte du CDIFF, à Mulhouse près de 90 % des familles monoparentales sont des femmes. Le planning familial n’a pas les moyens de répondre à toutes ses missions. En 2017, 7000€ ont été accordés à 5 associations (Planning Familial, Mouvement du Nid, Solidarité Femmes 68, CIDFF, Appuis).

Ce n’est clairement pas assez au vu de l’ampleur de l’actualité révélée par les statistiques mais aussi les mouvements sur les réseaux sociaux.

Présentation d’une motion en faveur de la sauvegarde de la piscine Pierre et Marie Curie de Mulhouse, conseil municipal du 18 octobre 2018

Madame Le Maire, chers collègues,

Depuis quelques semaines, l’avenir des bains municipaux de Mulhouse, la piscine Pierre et Marie Curie, est au centre des débats avec le dévoilement du plan piscine de la M2A. Ce plan global, que nous nous sommes procurés puisque vous n’avez toujours eu la possibilité de nous le présenter au sein de ce conseil, prévoit explicitement, je le cite :

- la rénovation du bassin olympique du stade nautique et étude concomitante de la réorientation de la piscine Pierre et Marie Curie

- la mise en service du bassin Olympique du stade nautique conjointe à la condition impérative de l’arrêt de l’exploitation de la piscine des Jonquilles et à la réaffectation de la piscine Pierre et Marie Curie

- la réalisation d’un nouvel équipement positionné dans le nord de l’Agglomération dont sa mise en fonction est conditionnée à la fermeture de la piscine d’Ungersheim

- et enfin la finalisation de la rénovation de la piscine de l’Illberg et du stade nautique

Voilà pourquoi nous présentons cette motion aujourd’hui. Nous sommes conscients que des travaux doivent être réalisés et nous souhaitons que l’ensemble de ces travaux soient exemplaires en matière d’économie d’énergie et de ressources.

Mais nous souhaitons également affirmer ici que nous tenons à un maintien du service public au centre ville de la piscine, des bains municipaux et des bains romains. Afin de penser l’avenir de cet équipement aquatique remarquable, nous souhaitons que les citoyens et usagers qui se mobilisent soient associés à la réflexion nécessaire. Nous souhaitons que ce lieu reste un lieu ouvert et accessible à tous !

Après précisions et débat, il s’avère que la piscine des Jonquilles est bien également sous la responsabilité et propriété de Mulhouse même si elle est située sur le ban d’Illzach. Au vu de l’importance de cet équipement pour le quartier Drouot, nous l’intégrons dans la motion.

Motion proposée

L’apprentissage de la natation dès le plus jeune âge doit être une priorité pour les pouvoirs publics afin de lutter contre les noyades mais aussi pour pouvoir bénéficier des multiples bienfaits pour la santé. Pour atteindre l’objectif d’une généralisation de cette pratique sportive et de loisirs, mais aussi pour pouvoir répondre aux objectifs d'une politique de sport-santé, il est essentiel de pouvoir disposer de piscines de proximité et en nombre suffisant. Ces équipements génèrent des coûts importants mais justifiés pour la collectivité.

Après avoir pris connaissance des grandes lignes du Plan Piscine actuellement en discussion au niveau de Mulhouse Alsace Agglomération m2A, le conseil municipal de Mulhouse :

• désapprouve l’hypothèse d’une fermeture des Bains Municipaux de la rue Pierre et Marie Curie au centre de Mulhouse et à proximité de plusieurs établissements scolaires

• demande à m2A qu’une étude soit réalisée pour que son système de chauffage soit modifié dans le but de le rendre plus économique et moins polluant

• demande qu’une réflexion d’ensemble sur ce site remarquable mais sous-exploité soit menée conjointement par M2A et la Ville de Mulhouse pour mieux le valoriser et le rendre plus attractif

• demande à l'Etat de participer au sauvetage de ce patrimoine multidimensionnel

Il est urgent d'agir Madame Le Maire, le dérèglement climatique c'est maintenant !

Madame le Maire,

Alors que la démission de Nicolas Hulot est encore dans nos têtes et qu’un nième rapport du GIEC tire la sonnette d’alarme, la planète rentre dans une mobilisation inédite pour le climat. Samedi, de nombreux citoyens ont marché à Mulhouse comme ailleurs, pour dire que le temps de l’action était venu et qu’il y a urgence de passer à une société sans carbone et moins énergivore.

Les villes ont un rôle incontournable et nous ne pouvons que regretter l’absence d’un sursaut de votre part. Victimes du phénomène des îlots de chaleur, les villes connaissent des températures plus élevées encore que le reste du territoire, et en sont réduites à recourir à des solutions telles que la climatisation, dont les rejets d'air chaud et, surtout, la forte consommation énergétique, génèrent un cercle vicieux. Il suffit de faire un tour dans les bureaux du Grand Rex pour le constater.

Alors oui les moyens sont limités, oui les questions environnementales sont traitées de manière intercommmunale, oui des avancées existent mais elles sont bien insuffisantes, trop lentes et surtout manquent d’ambition pour espérer atteindre nos objectifs de réduction de GES.

Nous parlerons tout à l’heure du dossier piscine et notamment de la piscine Pierre et Marie Curie, il est évident que son système de chauffage polluant et d’ailleurs très coûteux doit désormais être remplacé ! Mais il existe bien d’autres thèmes à explorer en urgence afin de dégager des solutions plus rapides et de préparer la ville aux changements qui s’annoncent. Changements climatiques mais aussi économiques et sociaux qui vont changer nos modes de vie. Il est plus que temps de penser et mettre en œuvre une stratégie d’adaptation aux changements et aux risques avec des objectifs et des actions et de nous associer à ce travail pour l’intérêt général !

Ce travail aurait dû apparaître dans le Débat d'Orientation Budgétaire et doit se traduire dans le prochain budget municipal. Pour terminer, je veux préciser ici, que j'interpellerai de la même manière le président de l'agglomération lors du prochain conseil. Nous devons revoir nos politiques, nos attributions budgétaires, nous devons revoir nos choix ! Maintenant !

Conseil municipal de Mulhouse, 18 octobre 2018

vendredi 23 mars 2018

Intervention Conseil Municipal sur le projet "Mulhouse Diagonales" 22 mars 2018

On ne peut que se réjouir de ce projet qui veut penser la place et la qualité de la Nature en ville. C’est un enjeu majeur pour les habitants au vu du contexte extrêmement inquiétant concernant la biodiversité et vous le savez nous assistons actuellement à un véritable effondrement de la biodiversité sauvage (depuis les années 80 nous avons perdu 50 % de nos espèces communes d'oiseaux)... C’est aussi un enjeu de santé publique, d’éducation à l’environnement. Mulhouse est une ville verte et bleue et il était temps en effet de le rappeler, toutes les villes le font désormais car c’est aussi un élément de bien-être pour les habitants. C’est un projet long et coûteux, il reste des zones d’ombres quant à son financement !

Mais nous pouvons déjà nous demander comment cela va être fait. Les maitrises d’ouvrage seront partagées entre la Ville et d’autres partenaires. Nous demandons néanmoins que même quand la Ville n’est pas maître d’œuvre, qu’elle soit très vigilante au déroulé des différents chantiers car le souvenir de l’abattage catastrophique des arbres le long de l’Ill il y a quelques mois à peine nous y oblige. Il faut absolument préserver ce qu’il reste de vie sauvage et de nature aux bords de l’Ill à Mulhouse. Les arbres, arbustes et autres végétaux offrent un refuge à tout un cortège d’animaux, c’est un lieu de vie et de reproduction. On peut y observer notamment les canards hivernants qui passent ici la saison froide et d’autres oiseaux d’eau, mais aussi divers passereaux. Pouvez-vous nous confirmer aujourd’hui qu’il n’y aucun projet dans ce secteur qui pourrait entraver la vie sauvage qui y subsiste ?

Par ailleurs, nous constatons que vous ne faites plus mention de la réouverture du canal de décharge sous la dalle du marché avec la création d’un cheminement en rive droite et des plantations en bordure extérieure des berges ? Vous annoncez des études, mais cela fait 20 ans ou plus que des études se succèdent… Avez-vous renoncé à ce projet qui est un maillon essentiel de la traversée verte de Mulhouse et qui pourtant figurait dans votre préfiguration de Mulhouse diagonales ? et par ailleurs puisqu’il est annoncé, et c’est heureux, que le bâtiment de la rotonde va être conservé sur le site de l’ancienne PUPA, y a-t-il déjà une idée pour son utilisation future ?

Enfin dernière question, la baignade dans l’Ill est-elle un objectif sous-jacent de cette démarche ? A bâle on se baigne dans le Rhin, à Fribourg dans la Dreisam, Strasbourg y songe pour l’Ill dans quelques temps, qu’en est-il à Mulhouse ? Avez-vous anticipé cette idée que l’on trouve de manière elliptique avec la mention les pieds dans l’eau pour le secteur parc des berges de l’Ill ? C’est un débat qui mérite d’exister puisque les bains de l’Ill font partie de l’histoire de Mulhouse et que le dérèglement climatique laisse présager des épisodes caniculaires intenses pour l’avenir… Un mot sur la participation citoyenne et le budget participatif qui est une bonne idée mais qui ne porte pas sur des décisions majeures du projet et dont les porteurs de projets ne sont pas tous très lisibles, qui portera les projets fusionnés ?

Alors pour résumer notre propos, nous considérons que L’Ill et sa forêt galerie, corridor écologique et trait de continuité clé -au cœur de l’agglomération mulhousienne- de la trame verte et bleue de la plaine alsacienne, mérite une attention particulière et on ne peut parler d’aménagement de ses berges sans enfin prendre en compte sur des bases scientifiques l’état des lieux des enjeux en matière de faune, de flore, d’habitats naturels. Le projet de Mulhouse Diagonales doit aussi être l’occasion de poser enfin les bases d’un plan de gestion pluriannuel digne de l’un des éléments majeurs du patrimoine naturel de Mulhouse et de son agglomération. Nous avons obtenu en 2008 le label de ville d’Art et d’histoire dans lequel le patrimoine naturel aurait pu être valorisé…

- page 1 de 10