Je suis heureuse que ce conseil municipal se tienne, même si les conditions ne sont pas les meilleures, la démocratie doit continuer à vivre et à s’exprimer. J’en profite au passage pour remercier tous les agents de notre collectivité sur le pont depuis le début de cette crise pour assurer la continuité du service public municipal.

Cette crise est inédite, de par sa nature et son ampleur, de par ses conséquences qui sont multiples, sociales et économiques mais avant tout humaines. Nous pensons à cet instant évidemment, à ceux qui sont partis, à tous ceux qui ont perdu un être cher, à tous ceux, malades, qui mettront encore du temps à s’en remettre.

A Mulhouse, cluster majeur de cette pandémie, nous avons relevé le premier défi, celui du confinement depuis le 17 mars dernier. Un défi pour ceux qui vivent dans de petits logements, pour les personnes seules et isolées. Un défi dans beaucoup de situations qui ont mis en lumières les inégalités et des injustices criantes que notre train-train si confortable aujourd’hui bousculé par un virus nous permettait de tolérer beaucoup trop souvent.

Ce confinement a révélé une fois de plus l’incroyable capacité de résilience des Mulhousiens avec des actions citoyennes de solidarité nombreuses et créatives, c’est véritablement une lueur d’espoir pour éclairer l’après confinement qui sera une étape tout aussi difficile et pour laquelle une véritable stratégie locale est nécessaire.

Cette étape mérite à notre avis un plan d’actions complet précédé par un état des lieux à Mulhouse retraçant l’ensemble des mesures prises et bien sûr quelques données épidémiologiques. nous avons un point sanitaire avec Mme Corinne Krencker, directrice de l’hôpital et le professeur Jean Sibilia, et c’est une très bonne chose, merci à vous de nous avoir éclairé en cette période d’urgence sanitaire et bien sûr merci à tous ceux qui soignent et si je me permets ici d’appuyer un message, c’est celui de notre devoir de vigilance pour limiter la circulation du virus et assurer la santé du plus grand nombre y compris des soignants. Nous n’étions pas prêts pour l’imprévisible, mais nous pouvons et nous devons anticiper et faire de la prévention, une prévention que notre Ville doit organiser de la meilleure manière possible.

Nous avons voté une délibération qui concernent les modalités d’organisation des conseils municipaux, mais pour permettre véritablement à la démocratie locale pluraliste de vivre, nous aimerions que vous réunissiez le plus rapidement possible les présidents de groupe et des groupes de travail pour travailler sur les mesures d’organisation de la sortie du confinement, pour organiser et penser le Post Covid : il y a, nous semble-t-il des sujets urgents comme la politique de tests pour les habitants ou les agents, ou encore l’organisation du retour à l’école, sujet majeur absolument pas à l’ordre du jour d’une discussion, les transports, l’économie… Les sujets sont nombreux et le travail d’une collectivité comme la nôtre va être soumis à des bouleversements importants dans un contexte d’inquiétude !

Quatre thèmes se dégagent : la protection pour soi et les autres (il y a beaucoup de choses à penser notamment en terme de civisme sanitaire), l’adaptation du fonctionnement de la Ville (le retour à l’école est un sujet majeur car anxiogène pour les parents comme pour les enseignants et nous n’en parlons pas…), accompagner les plus vulnérables (nous y reviendrons tout à l’heure lors d’une délibération sur la prévention des expulsions) et enfin le soutien aux forces vives de notre ville, il y a là un chantier déjà ouvert pour Mulhouse et l’agglomération, mais aussi de nombreux autres partenaires. Mais tout cela doit se faire en gardant à l’esprit l’extraordinaire situation sanitaire de Mulhouse et l’extraordinaire intensité de cette crise et de ses répercussions.

Chers collègues, Le retour à la vie normale n’est pas pour demain et le plus dur est devant nous pour beaucoup de personnes. Avec humilité, mais dans le rôle qui est le nôtre, notre groupe Mulhouse Positive souhaite pouvoir s’impliquer dans la recherche et la mise en œuvre de solutions. Nous avons besoin d’être rassemblés dans cette crise, nous le devons aux Mulhousiens, mais l’union doit être une volonté commune pour devenir une force mais aussi un espoir pour chacun car de nombreuses pistes d’espoir s’ouvrent déjà.