Cléo Schweitzer

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - bilinguisme

Fil des billets

lundi 22 décembre 2014

INTERVENTION SUR LE BILINGUISME BUDGET PRIMITIF 2015

Monsieur Le Président, Chers collègues,

C’est dans un contexte particulier que nous parlons de bilinguisme cette année. L’année dernière, nous avions voté votre budget pour marquer notre soutien et notre attachement à cette spécificité régionale. Mais nous n’avions pas imaginé un seul instant, que l’OLCA participerait et soutiendrait par écrit la communication méprisante et indigne en alsacien du journal du Conseil Général du Bas-Rhin contre la Lorraine, stigmatisant les lorrains dans le cadre de la contestation de la réforme territoriale.

Notre langue et notre culture régionale ne doivent pas nous entrainer dans un identitarisme en opposition aux autres. L’identitarisme est là l’identité ce que le nationalisme est à la nation à la française selon une définition de Stéphane Rozès.

Les dérapages inacceptables lors des manifestations récentes, orchestrés par une minorité de manifestants certes mais allant jusqu’au mot « Génocide » nous ont heurté et nous avons souhaité profiter de ce moment pour dénoncer publiquement ces outrances, faites au nom d’une pseudo culture alsacienne, qui continuent (y compris sur les réseaux sociaux) en visant personnellement des élus politiques.

L’une des missions de l’OLCA, c’est d’accompagner l’expression de l’identité alsacienne et dans les déclinaisons de cette mission on retrouve je cite « conseiller les décideurs de la vie publique et économique pour toutes communications et initiatives »…

Dans le contexte actuel et après tous les dérapages que nous avons constatés en présence parfois d’élu(e)s, notre groupe souhaite que cet axe de travail soit sérieusement encadré dans les missions de l’OLCA afin de permettre désormais un travail serein pour le projet de fusion des trois régions, se le Conseil Constitutionnel était amené à le valider.

Lors du référendum sur la collectivité unique, nous avons vu les limites de l’identité régionale… Et pourtant nous avons la langue régionale qui a le plus de locuteurs en France !

Nous souhaitons que les racines de l’identité régionale et de notre langue soient renforcées par les valeurs de l’humanisme rhénan et non pas abîmée comme cela a pu être le cas au cours de des derniers mois, c’est pourquoi nous voterons POUR le budget bilinguisme qui miraculeusement, mais c’est vrai que c’est bientôt Noêl, bénéficie d’un coup de pouce de 3 % !

lundi 30 décembre 2013

SÉANCE PLÉNIÈRE CONSEIL RÉGIONAL D’ALSACE 19-20 DÉCEMBRE 2013 Intervention sur le Bilinguisme – Budget Primitif 2014

Monsieur le Président, Chers collègues,

Je souhaiterais introduire mon discours en saluant le travail sérieux qui est mené depuis 2012 avec l’organisation des Assises de la Langue et de la Culture régionale dont nous attendons le bilan des travaux avec impatience. Je souhaiterais également saluer l’annonce du Premier Ministre Jean-Marc Ayrault qui engage ENFIN la France dans un processus de ratification de la Charte européenne des langues régionales et minoritaires.

Le budget 2014 du bilinguisme est en augmentation notamment sur le volet éducatif lié à l’augmentation de 2% du nombre de lycéens cette année. Concernant l’apprentissage de l’allemand, on en a beaucoup parlé ce matin, notamment sur l’intérêt professionnel, ont peut dire que les responsabilités sont partagées avec l’Education Nationale et le manque d’innovation dans la pédagogie de l’apprentissage des langues et de l’allemand. A ce propos, nous réitérons notre opposition à soutenir le fonctionnement des classes bilingues associatives et privées hors contrat d’association avec l’Etat et nous attendons une évaluation.

Il faut innover en matière d’enseignement afin de séduire le public concerné et celui à venir, à travers une pédagogie plus dynamique et je pense qu’il faudrait repenser notre politique en ouvrant le bilinguisme à l’anglais par exemple, dès le plus jeune âge.

Concernant la transmission des dialectes alsaciens, il est nécessaire d’impulser de nouvelles politiques si l’on souhaite le voir perdurer, il y a donc un vrai travail à faire concernant la sauvegarde de l’identité régionale. Aujourd’hui seuls 43% d’alsaciens pratiquent le dialecte contre 95% en 1900.

Enfin, sur l’aspect culturel, je tiens à féliciter l’OLCA qui est le principal organisme de promotion de l’alsacien et qui innove pour l’année à venir ! Nous lui souhaitons d’ores et déjà une belle année 2014 !

Nous comptions nous abstenir sur ce budget eu égard au résultats décevants mais devant le plaidoyer émouvant de Justin Vogel et Pascale Schmidiger et parce que nous défendons l’identité culturelle, nous voterons POUR.

lundi 8 mars 2010

Voter pour des élus de proximité plutôt que pour des stars nationales !

RAISON N°8 :

UN RESPECT ET UNE ATTENTION AUX SPÉCIFICITÉS RÉGIONALES, GARANTS D’UNE ALSACE UNIE ET PLUS FORTE La situation transfrontalière de notre région nous ouvre de riches perspectives d’échanges avec la Suisse et l’Allemagne et nous invite à rayonner sur l’ensemble de l’espace européen. Pour y trouver sa place, l’Alsace doit cependant s’appuyer sur ce qui fait ses atouts, et notamment son identité et celle des hommes et femmes qui la peuplent.

JACQUES BIGOT ET LA LISTE «L’ALSACE PLUS JUSTE, UNE RÉGION PLUS FORTE» s’engagent sur la promotion d’une identité régionale forte et ouverte.

Le respect apporté aux spécificités régionales leur permet d’appuyer leur conception de la dynamique régionale sur la promotion d’un vivre-ensemble alsacien ouvert :

Un régionalisme ni figé, ni confisqué, à la fois ancré dans l’histoire de l’Alsace et en prise avec le mouvement du monde - un régionalisme ouvert.

Un soutien au développement d’un bilinguisme dynamique dès le plus jeune âge dans les écoles, ainsi que dans la vie culturelle, et un encouragement à apprendre et utiliser l’alsacien.

Parce que la culture est un élément fort du lien social, un accès facilité à la culture, en milieu rural comme urbain, avec un dispositif de subventions adapté et un soutien renforcé à la création.

Une politique ambitieuse de développement des pratiques sportives avec de nouveaux équipements et un appui aux clubs, en lien avec les territoires.

Ils souhaitent en outre valoriser notre dimension rhénane et promouvoir notre patrimoine, fondements d’une identité inséparable de la diversité actuelle de la société alsacienne. Les projets visant à protéger notre patrimoine et notre mémoire, par exemple en valorisant l’histoire alsacienne des mines de potasse, et ceux qui établiront un lien entre nos cultures traditionnelles et notre ouverture sur le monde, seront ainsi soutenus par le Conseil Régional.